Faut-il encore réserver un vol avec Alitalia ?

avion alitalia

En difficulté financière depuis plusieurs mois, la pérénité de la compagnie pose question. La compagnie est actuellement sous un régime particulier qui lui permet notamment de ne pas indemniser les passagers ayant subi un vol annulé ou retardé. Récemment plusieurs compagnies ont mis la clé sous la porte (XL Airways, Aigle Azur, Wow Air, …). Y a-t-il un risque à réserver un vol avec Alitalia ?

Quelle est la santé financière d’Alitalia ?

Alitalia est plombée par une dette colossale de 3 milliards d’euros, pour un chiffre d’affaires de 5 milliards d’euros. À titre de comparaison, la dette d’Air France-KLM, est de 6.5 milliards d’euros pour 26.5 milliards de CA.
Sur son activité quotidienne, Alitalia perd plus d’un demi-million d’euros par jour. Ces éléments combinés, la situation est donc difficilement tenable sans une réorganisation majeure et une recapitalisation importante.

L’actuel gouvernement italien a établit une date butoir au 15 octobre pour une tentative de reprise du transporteur aérien national. Cette date devait marquer la fin de la procédure collective, nommée « procédure d’administration extraordinaire » à laquelle est soumise la compagnie depuis maintenant 2 ans. Elle fut la conséquence du refus par les salariés d’Alitalia d’un plan de restructuration qui prévoyait 1.700 suppressions d’emplois et une baisse de salaire de 8%. Depuis, les différents acteurs ne sont jamais parvenus à mettre en place quelconque autre plan. Le gouvernement italien tente sans relâche de trouver des repreneurs, en proposant lui-même une prise minoritaire dans le capital de la compagnie aérienne.

Quels repreneurs et soutiens financiers ?

En dehors de l’état Italien, le destin d’Alitalia est donc lié à celui d’entreprises comme Atlantia, qui construit et gère les autoroutes italiennes, Ferrovie dello Stato (FS), l’entreprise ferroviaire publique italienne, et les compagnies aériennes intéressées par le marché italien.

Ces deux compagnies ont annoncé tout récemment leur soutien à Alitalia, mais conditionnée à un engagement conjoint d’une grande compagnie aérienne… Delta Airlines et Lufthansa sont les deux compagnies aériennes qui pourraient participer au redressement d’Alitalia, mais pour le moment rien n’est encore sûr.

Quelles conséquences pour les passagers ?

Le contexte social reste tendu chez Alitalia. Une grève récente les 8, 9 et 10 octobre dernier a conduit à l’annulation de centaines de vols mais sur une période bien ciblée. Les passagers touchés peuvent d’ailleurs demander un remboursement intégral avant le 24 octobre ou modifier leur billet sans surcoût.

Pour les semaines et les mois à venir, tous les vols sont maintenus et il est peu probable qu’on assiste à un arrêt soudain des activités comme on a pu le voir avec Aigle Azur ou XL Airways en France.

De ce point de vue là il est donc peu probable de se retrouver face à une annulation soudaine de votre vol qui serait de plus non remboursé (dans un contexte de faillite).

Faut-il réserver son vol avec Alitalia ?

Du points de vue risque de faillite à court terme, le risque est relativement faible.

Par contre le contexte social est actuellement dégradé et d’autres grèves induisant des annulations de vol pourraient se déclarer avant la fin d’année.

Non paiement des indemnisations liées au règlement Européen

Lors d’une annulation ou d’un retard de plus de trois heures, il est important de savoir que vous risquez de ne pas être indemnisé au titre du règlement Européen 261/2004 comme vous pourriez l’être avec une autre compagnie. De ce point de vue, il est donc préférable de réserver son vol avec une autre compagnie si vous faire valoir vos droits en cas de vol annulé ou retardé.

Nous avons assisté à des audiences au Tribunal d’Instance de Paris au cours desquelles la compagnie Alitalia n’était ni présente ni représentée. Par ailleurs, il a été observé qu’après l’obtention d’un jugement favorable aux passagers, la compagnie ne réglait pas spontanément les condamnations, de sorte que les avocats sont contraints de faire procéder à une exécution de la décision. 

« Il faut savoir que même en cas de jugement favorable, si la compagnie n’exécute pas sa condamnation spontanément en indemnisant le passager, une procédure d’exécution forcée doit être mise en place, allongeant encore les délais pour obtenir les fonds. »


Explique Maître Laura Dumont, Avocat au Barreau de Paris. 

Par ailleurs, pour toutes les demandes d’indemnisation en phase amiable, vous risquez d’obtenir ce type de réponse d’Alitalia :

Insolvabilité d’Alitalia

La compagnie se déclare insolvable et renvoie vers une procédure particulière liée à sa procédure d’administration extraordinaire.

Nous conseillons donc aux voyageurs de réserver des vols court ou moyen courrier pour des dates ne dépassant pas quelques semaines et d’éviter le long courrier (risque financier plus important pour le passager). Enfin si vous êtes attaché à vos droits et aux compensations en cas de problème lors de votre voyage, préférez une autre compagnie avec qui l’indemnisation sera plus facile.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le 🙂

Laisser un commentaire