Grève du contrôle aérien – Mars 2020

attente aéroport

Suite au passage de la loi sur la réforme des retraites, les contrôleurs aériens prévoient de nouvelles actions de grève qui vont provoquer le retard et l’annulation de certains vols. Vous trouverez ici des informations sur l’évolution de ce mouvement, sur les mesures prises par les compagnies et les aéroports et sur vos droits en tant que passager.

Calendrier des perturbations

  • 5, 6, 7 et 8 mars 2020 : l’USAC-CGT appelle l’ensemble des personnels de la Direction Générale de l’Aviation Civile (DGAC) à cesser leur activité, y compris les nuits en amont et en aval (voir communiqué). L’impact sur les vols reste à estimer.

Informations données par les compagnies

Les compagnies aériennes devraient mettre en place des pages dédiées sur ces mouvements de grève. Nombre de vols annulés et taux de perturbation sont communiqués pour les compagnies les plus impactées :

Il est aussi possible que les compagnies aériennes vous proposent de modifier votre vol : soit l’annuler, soit le reporter à plus tard, et ce sans frais.

Vols annulés par aéroport

Les aéroports communiquent également sur les perturations liées aux grèves du contrôle aérien.

Remboursement et indemnisation

Le règlement européen ne prévoit pas d’indemnisation pour les vols annulés ou retardés du fait des mouvements de grève du contrôle aérien pour lesquels la compagnie n’est pas responsable. En effet, ces mouvements sont une réaction à un choix politique contesté par certains syndicats de contrôle aérien. 

En revanche, en prévision de ces journées de grève, la compagnie doit mettre en œuvre tous les moyens pour que vous puissiez effectuer votre vol. Elle doit également :

  • Vous rembourser le prix du billet du vol annulé ainsi que le prix des autres trajets devenus inutiles (comme le vol retour, si réservé auprès de la même compagnie) OU vous proposer un autre vol de réacheminement
    
  • Prendre en charge vos besoins en cas d’attente si le vol est retardé ou si le vol de réacheminement décolle le lendemain : frais de restauration, rafraichissement, hôtel et transport entre l’aéroport et l’hôtel si besoin, moyens de communication. 

à lire aussi :

Grève dans l’aérien, quels sont vos droits ?

Déposer un dossier de demande d’indemnisation.

Vous avez aimé cet article ? Partagez le 🙂

Laisser un commentaire