Redressement d’Air Madagascar : quelles conséquences pour les passagers ?

La compagnie, en difficulté depuis plusieurs années et au bord de la faillite du fait de l’impact de la pandémie de Covid-19, est officiellement entrée en redressement judiciaire le 14 octobre 2021. Cela ne signifie cependant pas sa disparition.

Air Madagascar sera réorganisée en une nouvelle compagnie

Afin d’éviter la liquidation pure et simple, celle-ci devra subir plusieurs modifications. Elle sera tout d’abord renommée Madagascar Airlines. Cette nouvelle société résultera de la fusion avec une autre compagnie malgache : Tsaradia. Afin de se relancer, la compagnie va cependant se séparer d’un certain nombre de ses salariés. D’après la presse locale, la compagnie va également relancer ses opérations internationales, et va louer un Boeing 787 Dreamliner afin de reprendre sa liaison majeure entre Paris-CDG et Antananarivo-Ivato. Le premier vol est attendu au 6 novembre 2021, et la liaison sera maintenue en opérant 2 vols par semaine.

Des incertitudes subsistent quant aux passagers en litige avec la compagnie

Si l’Etat malgache vient de sauver la compagnie de la disparition, ceci vient aux dépens des créanciers antérieurs à son placement en redressement. En effet, la compagnie est désormais, pour un moment limité, protégée de ces derniers. Afin de pouvoir retrouver une bonne santé financière et payer ses dettes, la compagnie ne peut être forcée à payer ceux qui détiennent une créance antérieure au redressement pendant un certain temps. Or, il n’est pas garanti que la compagnie ne soit pas finalement liquidée. Les créanciers qui réclament le paiement de leurs dettes sont classiquement placés hiérarchiquement dans un ordre qui donne priorité à certain d’entre eux pour être payés. Les passagers, qui attendent depuis des mois ou des années le paiement d’une indemnisation, font partie des derniers créanciers payés, et ne pourront pour le moment pas poursuivre la compagnie en justice. 

Quelles conséquences en cas d’annulation ?

Il est probable que les passagers d’Air Madagascar soient témoins d’une situation similaire à celle des clients d’Alitalia. Des vols ont été et seront annulés, et la compagnie devrait proposer un rebooking sur un vol ultérieur ou bien un remboursement. Dans le cas d’un avoir ou un rebooking sur un prochain vol, les passagers doivent savoir que ces choix leur font porter le risque de perdre leur argent si la compagnie disparaît plus tard. Le remboursement semble donc être la solution la plus sûre, bien qu’il faille s’attendre à de longues semaines avant d’être remboursé. Quoi qu’il en soit, le droit malgache s’appliquant à ce redressement, et peu d’informations ayant été données aux passagers, la situation reste très floue pour ces derniers. 

Un conseil donc pour les passagers ayant réservé avec Air Madagascar :  pensez à bien vérifier vos billets si votre vol n’est pas annulé avant de partir !

Déposer un dossier de demande d’indemnisation

Laisser un commentaire