Grève aérienne en Espagne en avril 2019 : quels recours et indemnisations ?

greve air nostrum espagne

Si vous avez prévu de partir en Espagne pour les vacances de Pâques, sachez que vos vols risquent fortement d’être perturbés à cause des grèves espagnoles prévues du 12 au 24 avril 2019.
148 vols sont déjà annulés et « environ 10 000 personnes seront affectées durant les 3 premiers jours de la grève ».

Plusieurs mouvements de grèves prévus

Grève des pilotes

Le syndicat Sepla, qui représente les pilotes de la compagnie espagnole régionale Air Nostrum, a annoncé un préavis de grève de 6 jours: les 15, 16, 17, 22, 23 et 24 avril, pour protester contre le transfert d’un grand nombre de vols d’Air Nostrum (filiale low cost d’Iberia) vers d’autres compagnies aériennes, notamment Iberia, dans le cadre d’un accord d’affrètement.

Grève des bagagistes et personnel au sol

Les syndicats espagnols USO et UGT appellent les 60 000 bagagistes et personnels au sol de tous les aéroports du pays à prendre part à une grève à partir du 20 avril jusqu’au 24 avril. Les syndicats dénoncent des salaires trop bas et une multiplication des atteintes à la convention collective de la part des compagnies aériennes.

Dans quel cas avez vous le droit à une indemnisation ?

D’après le règlement européen, une indemnisation est possible dans le seul cas où la compagnie aérienne est responsable du retard ou de l’annulation du vol.
La compagnie aérienne est responsable si : 

  • Si un vol est retardé ou annulé à la suite d’une grève des bagagistes. 
    Attention :
    il est nécessaire que les bagagistes soient des prestataires de la compagnie en question afin de justifier l’implication de la responsabilité cette compagnie.
  • Le personnel de la compagnie est en grève : agent d’opération, manutentionnaires, hôtesse de l’air, steward et pilotes.

La compagnie aérienne n’est pas responsable si : 

  • Un vol est retardé ou annulé à la suite d’une grève du personnel de sécurité de l’aéroport, la compagnie ne sera pas tenue de verser une indemnité à ses passagers. En effet, dans ce cas, il ne s’agit pas d’un événement qui relève du fait de la compagnie.
  • Un vol est retardé ou annulé à la suite d’une grève des agents de piste, il faudra distinguer si l’agent est employé par la compagnie ou non => Si l’agent n’est pas employé par la compagnie, celle-ci ne sera pas tenu de verser une indemnité.
  • Les grèves concernant les douaniers, les pompiers et agents de sécurité ne permettent pas d’engager la responsabilité de la compagnie aérienne.

Quels recours si votre vol est annulé?

Si votre vol est annulé, la compagnie doit :

  • vous loger si vous n’avez pas de vol avant le lendemain et vous conduire jusqu’à votre hôtel
  • vous offrir repas et boisson avant votre prochain vol
  • vous permettre de communiquer avec vos proches (2 communications email ou téléphone)
  • vous remettre une notice sur vos droits liés au règlement UE 261/2004
  • vous indemniser : entre 250€ et 600€ par passager selon la distance de votre vol

Pour l’indemnisation, vous pouvez soit le faire vous même, soit demander à l’équipe de Retard Vol, on vous explique comment cela fonctionne ici.

Je réclame mon indemnité

Mise à jour : Air Nostrum et Sepla concluent un accord mettant fin à la grève des pilotes

Les vols des 22, 23 et 24 avril fonctionneront en toute normalité.

La compagnie négocie pour rétablir la plupart des vols annulés le mercredi 17 avril. 

Les 47 annulations annoncées pour le mardi 16 avril ont été maintenues en raison de la difficulté technique à reprogrammer les vols, et de la date tardive de l’accord.

 

Vous avez aimé cet article ? Partagez le 🙂

Laisser un commentaire